Test: Merrell Capra Bolt mid gtx

 

Une formidable surprise !

Suite à un petit problème sur mes The North Face fastpack je me suis mis en quête de remplaçantes...

Après des heures de recherche, des comparatifs et autres, je me rends compte d'abord que les chaussures de Fast-Hiking ne courent pas les rues. Nous ferons d'ailleurs un article sur cette activité sportive très prochainement.

Revenons à nos chaussures; donc plusieurs modèles me font de l’œil mais il est vrai qu'une marque a eu l'air de développer une ligne spéciale Fast-Hiking: MERRELL.

Deux autres marques m'intéressaient fortement mais il est quasi impossible de les trouver en France: Zamberlan et Boréal... Donc n'étant pas sectaire je me rends en compagnie de mon acolyte de trekking dans un grand shop spécialisé dans l'outdoor à Marseille...mais grosse déception, sur 7 marques et modèles retenus, aucun présent dans le magasin malgré qu'ils soient sur le site ! Donc retour à Toulon tout dégoutés... Dommage, on essayait de faire marcher un magasin plutôt que des sites de ventes en ligne...donc obligé de commander en ligne. Et là je ne sais pas pourquoi je me tourne d'abord vers ces Merrell.

Quelle bonne idée j'ai eu !!! Déjà à peine le pied dedans...c'est le pied !! On se sent maintenu mais libre de nos mouvements... Nous verrons l'accroche tant plébiscitée dès que le test en condition aura lieu. Même pas besoin de les faire, 1 journée aux pieds au boulot à largement suffit.

Nous partons donc pour une séance de fast-hiking de 15km, faite en 3h05.

Sur les chemins aucun souci, bon déroulé, légères, un peu comme de grosses baskets en mieux.

Puis sur les 15km on arrive à la partie où ça grimpe sec avec du granit et des feuilles mortes. Par moment les mains sont obligatoires. Et là la magie opère. Une accroche au top du top. D'ailleurs c'est même surprenant car la semelle accroche tellement que ce sont les pieds qui bougent dans les chaussures!

Après les 15km, aucune ampoule, aucun échauffement!

Un 2ème test sera effectué le dimanche 11 décembre avec cette fois-ci 30km... En attendant je ne peux que vous les recommander sans souci, si vous pieds est fait pour ces chaussures.


Conseil: Comment choisir la taille d'un vélo enfant

 

Critère très important dans le choix d'un vélo, vtt, la taille est souvent un casse tête !

 

Voici de quoi vous éclairer:

 

Quand on parle de taille de vélo pour enfant, cela s'exprime en pouces. Attention, nous vous donnerons ci-dessous des correspondances age-taille, mais plus que l'age, c'est réellement la taille de l'enfant qui compte. Il peut y avoir des enfant de 3 ans de petite taille comme de grande taille.

 

Une vélo de 12" sera fait pour un enfant de moins de 90cm soit en règle général avant 3 ans.

Un vélo de 14" sera mieux indiqué pour un enfant entre 3 et 4 ans d'une taille comprise entre 90cm et 1.05m

Pour des enfants de 4 à 6 ans soit de 1.05m à 1.20m, un vélo de 16" devrait tout à fait correspondre.

Un vtt de 20" correspond lui à un enfant entre 6 et 8 ans soit de 1.20m à 1.35m et pour finir, un vélo 24" sera plutôt fait pour un enfant de plus de 8 ans et de taille comprise entre 1.35m et 1.55m.

Au delà il sera préférable de passer sur un vélo adulte de 26" de taille adaptée (S, M, L ou XL).

Par exemple un enfant de 9 ans d'1.54m trouvera son bonheur sur un 24" et s'il mesure 1.60m par exemple sur un 26" taille S.

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI


Conseil: Les membranes "imper-respirantes"

 

En un sujet vaste mais tellement intéressant !

 

Dans le domaine des membranes "imper-respirantes" on a tous entendu parler de Gore-Tex; à moins de ne pas s'intéresser au sport ou de débarquer d'une autre galaxie.

 

Pourtant si on vous dit MP+, DryQ-elite, hyvent, sympatex, novadry ou encore out-dry, la plupart du temps ça ne dit rien à personne.

Ce sont toutes des membranes imper-respirantes !

 

Gore-Tex est un peu le "scotch" du matos imper-respirant. Ce sont les plus connus et les plus répandus. Pourtant les autres marques valent largement le détour...

Nous y reviendrons après. Le principe est simple: il s'agit d'une membrane en téflon tissé (pour le gore-tex par ex) suffisamment fin pour ne pas laisser passer une goutte d'eau, mais suffisamment large pour laisser passer la transpiration qui elle est sous forme de gaz. On dit donc imper-respirant car c'est imperméable et respirant mais attention, ce n'est pas les 2 à la fois. En effet une fois le tissu recouvert d'eau, forcément la transpiration aura du mal à s'évacuer. C'est pour cela qu'on parle de plusieurs couches (2.5 couches, 3 couches etc...). Pour que la membrane puisse respirer correctement même par temps de pluie il faut que la couche supérieure soit imperméabilisée. Pourtant aujourd'hui on ne peut pas faire mieux, seulement améliorer les procédés et la technologie.

 

Il faut aussi faire très attention à l'imperméabilité et à la respirabilité de la veste ou autre textile. Celles-ci sont mesurées lors de tests et vous donneront de précieuses indications. L'imperméabilité est exprimée le plus souvent en Schmerbers.

5.000 schmerbers correspondent à 5.000mm soit 5m. cela veut dire pour une parka imperméable 5.000 schmerbers qu'elle est imperméable sous une colonne d'eau de 5m.

Une veste imperméable 40.000 schmerbers signifie donc que le test a eu lieu sous une colonne d'eau de 40m donc bien sur avec une pression bien plus forte qu'avec 5m...elle est donc beaucoup plus imperméable.

La respirabilité est se mesure en RET (uniquement pour le gore-tex) et en gr/m2/24h pour toutes les autres marques...

Plus le RET est petit plus la membrane respire et à l'inverse plus le chiffre des gr/m2/24h est élevé plus elle respire.

Pourquoi 2 mesures différentes? Nous soupçonnons gore-tex d'avoir fait exprès pour ne pas facilité la comparaison mais cela reste notre ressenti purement personnel.

 

Donc même chez gore-tex, des variations existent selon les membranes... gore-tex (gtx) xtr ou gtx proshell, selon les noms des performances différentes.

Au même titre qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une rolls-royce pour faire 2km, faire 2000km de piste en panda est pas forcément la meilleure idée. Tout ça pour dire que si vous partez à la journée grand max une softshell de moins de 10.000 schmerbers sera largement suffisante mais inversement pour du trekking, des rando de plusieurs jours, 10.000 schmerbers est vraiment le minimum.

20.000 schmerbers commencent à être pas mal.

 

De nombreuses marques utilisent Gore-Tex: Millet, Arc'Téryx, The North face, Marmot etc...

Pour les autres marques, MP+ est utilisée par Vertical-mountain et Raidlight, sympatex par Vaude, DryQ-elite par Mountain HardWear, Outdry par Columbia et Novadry par Décathlon.

Je possède personnellement une Mountain HardWear en DryQ-elite (la plus performante de leurs membranes) qui a ces caractéristiques: 40.000schmerbers et 35.000 gr/m2/24h donc un rapport imperméabilité/respirabilité au top.

 

A vous de trouver celle qui saura vous satisfaire !

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI

 

 


Conseil: Bien choisir ses chaussures de randonnée

 

Vaste sujet que voilà !

Nous voyons trop de clients venir avec une paire neuve ou portée une fois et commandée sur internet MAIS qui ne leur convient pas du tout.

Il est vrai que c'est pratique ! En 3 clics on obtient l'objet tant désiré et souvent à prix attractif.

 

Mais des chaussures de randonnée ne se choisissent pas à la légère. La morphologie du pieds compte énormément, et le type de parcours envisagés au moins autant.

 

Il parait évident qu'on ne va pas acheter la même paire de chaussures pour se "promener" sur des sentiers type piste forestière que pour faire de l'alpi ou des trek engagés pleins de pierriers.

 

Déjà un grand débat à lieu sur: basses, mid ou hautes !

On entend de tout et de rien là dessus. Alors les basses protègent à coup sur moins que les autres, quoique ça dépend de la gamme. Des Garmont dragontail par exemple même basses seront meilleures que des que**ua hautes d'entré de gamme voir même milieu ou haut de gamme.

Mais passons et partons du principe que nous comparons des chaussures différentes mais de même gamme.

Donc les chaussures basses protègent moins, c'est un fait; maintenant il est très vrai aussi que si vous marchez régulièrement en rando, même par terrain technique avec des chaussures basses, vos muscles du pied et vos tendons vont au fur et à mesure se renforcer. Donc potentiellement réduire le risque de blessure.

 

Les chaussures dites "mid" sont des mi-montantes donc entre les basses et les montantes. Je n'y vois pas un grand intérêt même si j'en possède une paire chez The North Face que j'apprécie énormément. Souvent ces chaussures procurent une gêne voir une douleur à la malléole du fait que le chausson se termine pile poil dessus.

Moi j'en ai quand même une paire car je déteste les chaussures basses et que par moment des mes chaussures montantes typées alpi et extrêmement rigides ne sont pas adaptées. Donc ces chaussures typées fast-hiking font très bien l'affaire.

 

Les chaussures hautes sont peut être les plus vendues pour leur aspect solide et protecteur. J'attire votre attention sur la qualité de la chaussure. Par exemple au sujet des semelles Vibram. Beaucoup de personnes cherchent des chaussures avec ces semelles dont la renommée n'est plus à faire. Mais Vibram étant une marque à part, certaines enseignes à bas prix du genre magasin bleu et blanc ;-) , ont équipé leur chaussures avec des Vibram mais pour en avoir eu en magasin, je préfère des bonnes contragrip de chez Salomon à de mauvaises Vibram. Ceci étant dit, les chaussures hautes protègent bien la cheville et j'avoue adorer marcher en trek avec de bonnes godasses, rigides et qui me tiennent parfaitement.

 

Tout ceci dépend plus de votre goût que de ce qui est meilleur ou non.

 

Une fois cela compris, faut-il encore trouver chaussures de randonnée à son pied ! Quand j'en choisi une paire, il me faut au moins 30min par marque et modèle afin d'être sur de mon choix. Pourquoi? Parce que chaque marque à une manière de tailler ses chaussures...un peu comme adidas, nike et reebok mais là en bien pire.

Moi sur mes Garmont Tower extreme LX GTX,  j'ai 1 taille 2/3 de plus que ma pointure car Garmont chausse petit et serré.

 

Dans les grandes lignes:

 

Les marques LOWA, MEINDL ou encore MERELL et KAYLAND chaussent plutôt large, surtout au niveau de la plante du pied.

Les marques GARMONT, SCARPA, LA SPORTIVA, CRISPI ou encore SALEWA ont plutôt un chaussant fin à moyen...

Comme je disais, je fais moi même un 43 pointure ville, je suis en 44 chez The North Face qui taille à peu près normalement et je suis sur du 44 2/3 chez Garmont. 

 

Bref si vous n'essayez pas vos chaussures de randonnée un bon moment et que vous ne savez pas tout cela, vous allez vous planter comme beaucoup !

 

Attention aux chaussures avec ou sans membrane. On ne va pas rentrer dans le détail de fonctionnement mais grosso-modo les membranes comme GORE-TEX pour la plus connue sont imperméables et respirantes. Personnellement je ne choisirai pas de chaussures de randonnée sans cela, à part si vraiment vous ne sortez que par beau temps sur des trajets de moins de 15km.

 

La chaussure de randonnée est le seul point de contact entre votre corps et le sol  ! S'il y a bien un article de randonnée à ne pas négliger c'est celui là. Il vaut mieux un sac bas de gamme, un t-shirt en coton et une casquette classique avec de bonnes chaussures que des chaussures à 30€ et vous ruiner les pieds !

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI


Test des Reebok sawcut 3.0 gtx

 

On imagine l'équipe Sport-oKaz La Garde et moi même les réactions à la vue de cet article: "reebok c'est bon pour la ville, c'est une marque sportwear, c'est pour les nostalgiques de la pump..." Ben en fait pas du tout !

 

Après plusieurs semaines à avoir testé ces chaussures nous avons été réellement conquis !

Test lors d'une course sur les barres de Cuers avec grimpette au pilon st clément:

Un lendemain de pluie, plein de boue et de flaques mais c'est là qu'on trouve vraiment l'intérêt de ces chaussures. Les canots d'évacuation font vraiment très bien leur travail et les crampons sont taillés pour ne pas perdre de pouvoir de traction même sur terrain gras.

Lors des différentes descentes on a apprécié les crampons antagonistes situés à l'arrière qui favorisent le grip lorsqu'on attaque plus avec le talon. Le maintien latéral est bon même si à titre personnel je préfère avoir la partie avant du pied plus maintenue. Cette chaussures s'adressera donc à des personnes ayant un pied "normal" à large et moins à des personnes ayant comme moi le pied assez fin.

L'amorti est vraiment un pur bonheur. Les chaussures sont pourvues de renforts pare pierres bien situés et aucune blessure n'a été à déplorer. La membrane Gore-Tex est vraiment un plus, même s'il est vrai que dans notre cher département du Var les grands champs d'herbes humides ne sont pas très courants. Cela permet au moins de ne pas se poser de questions lors d'un passage humide, de fine pluie ou même d'averse.

La thermicité est plutôt bonne, on est au chaud et au sec en hiver et là en plein été avec les chaleurs on transpire peu, ou du moins la transpiration s'évacue facilement.

Un autre point positif est leur poids...elles ne pèsent presque rien ! On les sent à peine aux pieds et vraiment autant moi que le reste de l'équipe on a été bluffé par le confort et leur pouvoir de traction.

On a réellement l'impression de labourer un champs ;-)

Les rochers coupant ne leurs font pas peur et l'on se sent en réelle sécurité.

La semelle est à la fois rigide et souple, c'était mon appréhension, moi qui aime marcher avec des chaussures d'alpi très rigide, je trouve par exemple que mes Brooks de running sont trop souple...mais là on est entre les 2; le déroulé du pied se fait sans souci mais on sent quand même un peu de rigidité.

Depuis février 2016 nous les testons et nous sommes unanimes : ce sont de très bonnes chaussures de trail !

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI


Conseil: S'étirer OUI ou NON et surtout quand ?

 

Pour la plupart des personnes pratiquant un sport, l'étirement est très souvent "passif"; comme la photo de présentation par exemple ou alors allongé ou encore debout en essayant de se toucher les orteils.

C'est donc bien souvent pour gagner de l'amplitude musculaire.

 

Les étirements passifs sont déconseillés avant l'effort: en effet cela stoppe l'irrigation sanguine en provocant un écrasement des vaisseaux sanguins. De ce fait cela empêche la bonne monté en température des muscles sollicités.

De plus en détendant trop les muscles, leur rôle de "ressort" fonctionne moins, en particulier pour les sports où la force explosive est sollicitée.

 

Les étirements dynamiques et actifs sont donc recommandés avant l'effort. Voici un exemple parmi tant d'autres: https://www.youtube.com/watch?v=hBliMHhiOGY

 

L'étirement passif peut être bénéfique APRES l'effort, quand le muscle est en tension maxi. Le but premier étant de lui redonner sa longueur d'origine. Pour la récupération ce n'est certainement pas la meilleure solution; toujours à cause de cette histoire de vaisseaux sanguins comprimés... Pour récupérer les muscles ont besoin d'oxygène et donc de circulation sanguine.

 

Pour récupérer un bon massage, l'électro-stimulation, un bain ou douche d'eau froide sont à privilégier. Les petites machines massantes anti-cellulite fonctionnent très par exemple.

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI

 


Conseil: Les  boissons isotoniques

 

Avant tout qu'est ce qu'une boisson isotonique?

 

Boisson isotonique: boisson de l'effort qui a la même masse volumique que le plasma sanguin et qui facilite donc l'assimilation des vitamines, minéraux et sucres.

 

Bon une fois qu'on a compris ça on est pas hyper mieux avancé.

Lors de la prise d'eau pure, celle-ci étant plus "liquide" que le plasma, elle est mal absorbée. On en perd une partie notamment dans l'urine.

Aujourd'hui de nombreuses marques existent, des plus connues aux marques distributeurs elles ont le mérite d'être dosées, pratiques...

Après dans l'équipe Sport-oKaz on aime bien se poser des questions ! Les couleurs bien chelou, les trucs dans la composition qu'on comprend pas; bref il y a quelques mois en arrière on s'est mis en recherche de boissons isotoniques "naturelles".

On a testé diverses "formules" et une est sortie du lot. ATTENTION ! la recette que l'on va vous donner fonctionne parfaitement et est tout à fait naturelle.

Cependant nous attirons votre attention sur le fait que certains ingrédients sont potentiellement allergène et qu'il est de votre responsabilité de vérifer qu'ils soient compatibles avec votre organisme.

 

Voici donc la recette:

 

Nous avons souhaité éviter une composition à base de maltodextrines vu les possibles problèmes de santé que soulève ce composant.

 

Pour 1 litre:
- 1 quart de litre de thé infusé dans de l'eau à 60°...donc à peine chaude pour ne pas perdre certains composants. Le thé est énergisant. je suis personnellement parti sur du thé vert aux agrumes mais un thé vert menthe peu faire son effet également.
- 2 cuillères à soupe de miel ou de sirop d'agave
- 1 citron pressé
- 1 pincé de gingembre qui est un stimulant et vasodilatateur.
- 1/2 cuillère à café de sel de table ou de bicarbonate de potassium alimentaire.
Pour 2 litres, doubler les doses .
Le sel ou bicarbonate a une très grande importance, lorsqu'on transpire on perd du sel...vous vous en apercevez lorsqu'une goûte de sueur vous coule dans l’œil et que vous êtes borgne pendant 2min 
Le sel contenu dans la boisson permet donc de compenser cette perte.

 

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI


Test chaussettes performance running/trail

 

Ces chaussettes sont un des best-seller de notre magasin !

Malgré tous les retours clients à ce jour 100% positifs, tous les membres de l'équipe Sport-oKaz les ont essayées.

Le résultat est sans appel ! Peu importe la couleur, ces chaussettes morphologiques (pieds droit/gauche) procurent une sensation de maintient exceptionnel.

Elles sont très fines sur le dessus et les cotés et les renforts sont bien présents pour votre confort.

Les renforts sur le dessus protègent des points de pression que peut exercer le laçage, les protections malléole minimisent les coups éventuel en particulier en trail et les renforts tendon, talon, voûte plantaire et plante du pieds évitent les ampoules.

Par rapport à la concurrence elles se situent plutôt dans une gamme entre 20 et 25€ mais chez nous à moins de 7€ !

D'après nos expériences, après un premier lavage elles sont encore mieux au niveau du maintien.

Les tests ont été réalisés en course à pieds sur bitume, en trail et en port quotidien.

 

Un produit au top à prix mini !

 

Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI


Couverture de survie...importante pour certains sports !

Pour la plupart des personnes une couverture de survie n'est faite que pour des cas extrêmes: temps très froid, accident de la route etc..
Mais la couverture de survie, et même si cela peut faire sourire, peut avoir une grande utilité dans de nombreux sports comme le trail, les rando, VTT, escalade et autres...
Pourquoi? Parce que même si vous partez courir en forêt ou marcher, ou encore du VTT dans un endroit que vous connaissez, près de la civilisation et sans danger apparent, on est jamais à l'abri d'un événement hors de contrôle.
Pour ma part je pratique la randonnée et je ne pars jamais sans au moins 1 couverture de survie...
La couverture de survie ne réchauffe pas mais elle renvoi votre propre chaleur. La couverture de survie peut vous être utile en cas d'une chute même sans blessure...
Imaginez vous tomber dans un endroit, ou un trou duquel vous ne pouvez sortir seul(e), et imaginez que c'est à 18h...si des secours mettent 2H à vous trouver et que l'on est en février et vous en t-shirt vous risquez l’hypothermie!
Autre cas: nous partons souvent à plusieurs, il suffit d'une mauvaise chute et que vous tombiez sur la tête ou que vous cassiez une jambe pour que votre corps perde de la chaleur sous l'effet du traumatisme...là encore la couverture de survie peut être d'un grand secours.
Cela peut aussi vous servir pour que des secours aériens vous trouvent (la couverture est très visible et reflète la lumière), elle peut être utilisée pour vous abriter d'un soleil écrasant comme servir contre la pluie...
Bref, elle coûte moins de 3€ et prend tellement peu de place qu'on peu la mettre dans une poche si on part sans sac à dos.

 

 Un commentaire? un avis? une question? on vous attend sur notre page Facebook en cliquant ICI